Algue AFA 120 tablettes de 500 mg

ImprimerE-mail
Le miracle de l’Aphanizomenon Flos-Aquae. Aussi appelée l’algue bleue-verte ou AFA, la reine des algues. Verre teinté de 120 tablettes de 500 mg. Composition : 100% d’algue AFA certifié biologique, les capsules sont en cellulose végétal 100% bio.
Algue_AFA_4ebe7e3289c54.jpgAlgue_AFA_4ebe7e3289c54.jpg
59,00 CHF
Prix / Kg:
Description du produit

Algue AFA 120 tablettes de 500 mg

 

 

Composition : 100% d’algue AFA certifié biologique.

 

Stockage : Conserver dans un endroit frais et sec.

 

 

Utilisation suggérée : Commencer par 2 comprimés (1.0 gramme) par jour, et augmenter progressivement la dose. A prendre de préférence dans un estomac vide.

 

Récolte: L'AFA est récolté aux meilleurs moments de croissance, dans ce milieu sauvage où elle évolue spontanément tout en préservant l'intégrité de l'écologie du lac de Klamath. Les algues récoltées sont immédiatement réfrigérées, puis filtrées pour éliminer toutes impuretés, et finalement séchées afin de faciliter la conservation et l'utilisation. La déshydratation est un processus Bioactive de séchage à l'air capable de déshydrater les algues AFA fraîchement récoltées avec pratiquement aucune perte.

 

 

Important : Nous vous invitons à consulter votre médecin qui déterminera précisément vos besoins en compléments nutritionnels. Il vous appartient de vous assurer auprès de ce dernier, que ces produits peuvent constituer un complément à votre traitement sans interagir avec celui-ci. Les compléments alimentaires doivent être utilisés dans le cadre d'une alimentation variée et équilibrée, et d'un mode de vie sain.

 

 

Tenir hors de portée des enfants.

 

 

Sa vibration exceptionnelle en fait l'alicament par excellence

 

la reine incontestée de la nutraceutique

 


 


Les bienfaits de l’algue AFA


Régule le métabolisme, stimule la digestion, entretient et nourrit les articulations, améliore la qualité des phanères (peau, ongles, cheveux), protège le système cardio-vasculaire, renforce les défenses immunitaires, empêche la réplication des virus, lutte contre les radicaux libres, protège de toutes les formes de pollutions, accroît la résistance aux phénomènes radiants, combat l'inflammation, stimule la régénération cellulaire, soutient et accélère les processus d'autoguérison, améliore les performances intellectuelles l'activité mentale, la concentration et la mémoire, diminue le stress physique et émotionnel, augmente et améliore l'énergie à long terme.

 

 

L’AFA à des effets sur :

Problèmes gastro-intestinaux, rhumatismes, problèmes cardio-vasculaires, hypercholestérolémie, hypertension, hypotension, fibromyalgie, arthrites, colites, obésité, dépression, acouphènes, traumatismes crâniens, déficit d'attention, enfants hyperactifs, troubles de la mémoire, fatigue chronique, diabète, hypoglycémie, problèmes cutanés, asthme, allergies, rhume, grippe, empoisonnements aux métaux lourds, pollutions électromagnétiques, hépatites, infections virales, Alzheimer, Parkinson, stress, vieillissement et dégénérescence cellulaire, dysfonctionnements endocrines, mauvaise immunité, épilepsie, sclérose en plaques, myasthénie, dégénérescence maculaire de la rétine, cataracte, pression intra-oculaire, glaucome, cancer, sida, récupération de l'organisme et accélération de la guérison en cas de traitement médicamenteux (trithérapie, chimiothérapie, antibiothérapie, anxiolytiques ...). Il faut toutefois garder à l'esprit que ces données relèvent d'observations personnelles, qu'elles n'ont pour la plupart pas fait l'objet de recherches approfondies et que certaines concernent des cas isolés. Il en ressort néanmoins une capacité d'amélioration générale de la santé.

 

 

Pollution chimique, pesticides, métaux lourds

Elle constitue ainsi le plus puissant agent de chemoprotection (de l'anglais: protection contre les poisons chimiques). En conséquence de la spécificité des substrats, les molécules porteuses des enzymes, on doit s'attendre à trouver des substances stériquement assez proches pour s'associer en ses lieu et place à l'enzyme, sans toutefois être transformées.

 

Si cette association est réversible, de tels analogues de substrats" entrent en compétition avec le substrat vrai pour sa fixation et provoquent une inhibition compétitive de la réaction. C'est le cas par exemple pour l'aigle d’Amérique, chez lequel certains pesticides se substituent au chélateur du calcium et en bloquent le métabolisme. Le mécanisme par lequel l'AFA empêche ce phénomène est la combinaison de ses macromolécules, principalement des polysaccharides et des pigments, aux agents contaminants, favorisant ainsi leur élimination de l'organisme.


Ces poisons métalliques et autres agents toxiques sont présents dans l'atmosphère, dans l'alimentation et dans les vaccins. Les métaux lourds, les métaux radioactifs, les pesticides et engrais chimiques, par exemple, font partie de ces composés particulièrement dangereux pour l'organisme.

 

Les métaux lourds se déposent dans les tissus, les empoisonnent, ralentissent et perturbent leurs fonctions, notamment dans le foie, dans les reins, et le cerveau. Plusieurs espèces de micro-algues ont démontré une capacité de fixation de ces substances et leur élimination l'organisme (Holan, 1993; Vymazal, 1984; Volesky, 1995). Une recherche scientifique a mis en évidence leur fonction de protection des reins contre la toxicité de certains métaux lourds (Fukino, 1989). Un polysaccharide présent dans les membranes cellulaires des micro-algues favorise la fixation et l'élimination des pesticides dans les intestins (Pore, 1984).

 

Les mêmes propriétés ont été attribuées à la chlorophylle, ainsi qu'à la phycocyanine, le pigment des algues bleues particulièrement abondant dans l’AFA (Vadiraja, 1998). Les amalgames dentaires représentent une source de pollution constante dans l'organisme, à tel point que la pratique qui consiste à les remplacer par des céramiques et des résines est devenue très courante.

 

Cette démarche s'accompagne généralement d'un drainage des organes grâce à des dilutions homéopathiques assez élevées des poisons métalliques. A Seattle, aux Etats-Unis, la clinique de détoxination du Docteur Klinghardt est spécialisée dans ce genre de procédure, grâce à son concept de neurobiologie, une méthode de plus en plus renommée. La formule du Docteur Klinghardt est un mélange de coriandre, d'ail des ours et d'une algue verte, la chlorelle.

 

Grâce à sa tunique de cellulose indigeste, cette dernière fixe les poisons métalliques que les autres composés drainent des organes et les élimine par le tractus digestif. Ayant eu connaissance des procédés du Docteur Klinghardt, nous avons testé la formule en remplaçant la chlorelle par l’Afa.
Les résultats ont été au delà de nos espérances. En effet, non seulement l’Afa réalise le même travail à un dosage dix fois moindre que la chlorelle, mais de surcroît, elle va chercher les métaux dans les tissus et les organes, cerveau y compris, alors que la chlorelle n'agit que dans les intestins. Cette différence est probablement due au fait que l’Afa à une action synergique de plusieurs composés, alors que la chlorelle est intéressante pour son taux de chlorophylle, ses polysaccharides et ses membranes de cellulose indigeste.

 

La chlorelle, par exemple, ne contient pas de phycocyanine, le pigment exclusif des algues bleues qui semble être d'une importance non négligeable dans ces processus de détoxination en profondeur

 

 

Tabagisme, alcoolisme, toxicomanie

D'une façon générale, le tabac est nocif pour la santé. Et se mesurent en radicaux libres, en métaux lourds, en destruction des vitamines et des composés indispensables au métabolisme conduisant à une entrave progressive de toutes les fonctions vitales.

 

Si l'algue combat tous ces méfaits et constitue sans doute une aide précieuse. Les paramètres sont identiques en ce qui concerne l'alcool et l'usage intempestif d'autres drogues. Plusieurs témoignages concernant des expériences de désaccoutumance mentionnent l’Afa comme une aide précieuse dans les processus de désintoxication physique et mentale.

 

Bien que n'ayant pas encore bénéficié des fonds nécessaires à une étude plus approfondie, l'Afa semble interagir dans le phénomène de modification de l'alcool déshydrogénase, ce qui pourrait expliquer la perte progressive de l'envie de boire rapportée par de nombreux repentants. D'autre part, des expérimentations effectuées avec un extrait de phycocyanine pure et des substances psychotropes ont permis d'observer une synergie... stupéfiante! La prise orale de phycocyanine à haute dose semble moduler l'effet psychotrope de drogues comme les amphétamines, le MDMA, la cocaïne, l'alcool ou le tétrahydrocannabinol (THC). Ces données permettent de penser que la phycocyanine a la faculté de réduire l'agitation incontrôlée de l'activité cérébrale.


Associée aux nombreux autres facteurs, elle constituerait ainsi une sorte de régulateur émotionnel.


L'extraction de ce pigment bleu faisant appel à des techniques fort coûteuses, le prix de cette substance pure est tout aussi exorbitant que les produits stupéfiants, ce qui compromet un peu son avenir pharmaceutique. Consommé quotidiennement en petite dose dans l’Afa par contre, représente un moyen naturel de soutenir et d'accompagner la personne toxicodépendante sur le chemin de son salut.

 

 

Virologie : macromolécules, cancer et sida

Au cours des nombreuses et interminables recherches sur le cancer, on remarqua l'intérêt primordial des macromolécules des algues bleues et dont l’Afa est particulièrement riche. Toutes ses macromolécules sont d'un grand intérêt, notamment dans la chemoprotection, mais les recherches les plus récentes semblent désigner les glycolipides comme des composés de toute première importance. Plus particulièrement les phosphoglycolipides, ainsi que leurs macromolécules associées, les lipopolysaccharides. Les algues bleues en renferment une quantité qui correspond à 1.5 % de leur poids sec.

 

Ces molécules complexes entrent dans la constitution des parois cellulaires, des enveloppes et des membranes. En réalité, la division des nutriments en protides, lipides et glucides ne correspond pas tout à fait à la réalité des composés. En effet, dans la nature les relations entre les différents groupes donnent lieu à de complexes combinaisons moléculaires qui ne permettent pas de distinguer les composés de façon aussi précise.

 

La couche qui entoure le protoplasme des cellules hétérocystes, par exemple, est composée de glycolipides. La couche la plus externe des cellules d’Afa est un assemblage de polysaccharides non compactés, et l'enveloppe elle-même contient des polymères différents, dont des lipopolysaccharides. Ces substances hétéro polysaccharides, comme les glycoprotéines et les lipopolysaccharides sont courantes dans les algues. Dans les recherches sur le SIDA, les composés de la classe des sulfolipides ont démontré une capacité d'inhibition de